François-Augustin Paradis de Moncrif

François-Augustin Paradis de Moncrif

Dans Le maître des esprits, je me suis amusé à convier François-Augustin Paradis de Moncrif, parce que cet académicien français fut l’auteur d’une Histoire des chats qui lui valut bien des déboires. Lecteur de la reine Marie Leszczynska, Moncrif, courtisan dans l’âme, était aussi un écrivain de talent, à qui l’on doit essais, nouvelles, romans, pièces de théâtre et le livret d’un curieux opéra, Zélindor, roi des sylphes, qui fut créé à l’Opéra royal de Versailles ; nul autre que lui pouvait si bien conseiller Flavio à propose des esprits de l’air !